12-12-2006 : Le Matin d'Abidjan
INSUFFISANCE RENALE : 96% des malades ne sont pas pris en charge

L’insuffisance chronique est une maladie consécutive à une défaillance des reins qui n’arrivent plus à assurer leur fonction qui est d’éliminer les toxines de l’organisme.
Même si, selon M. Assohou Noba, président de l’Association Ivoirienne des Dialysés et Insuffisants Rénaux (AIDIR), il n’y a pas lieu de voir cette maladie comme une fatalité, il faut pour ce faire soutenir les malades qui subissent les coûts du traitement quand d’autresn’en bénéficient pas.
En Côte d’Ivoire, selon les statistiques du CHU de Yopougon, 400 à 500 patients sont hospitalisés par an pour maladies rénales, mais seulement 2% sont pris en charge au centre d’hémodialyse du SAMU au CHU de Cocody.
A côté de ce chiffre, il faut noter que plus de 1% des malades du reins sont traités dans des cliniques privées et 96 % ne bénéficient pas de prise en charge. « Le centre d’hémodialyse du SAMU se comporte comme un car de transport car lorsque tous les sièges sont occupés, il n’y a plus de possibilité d’accueil », se plait à dire le président de l’AIDIR, pour caricaturer une situation dramatique. En effet, il faut attendre qu’un décède pour qu’un malade soit admis à être dialysé dans le public. C’est pour partager cette triste réalité avec les ivoiriens que l’AIDIR, en collaboration avec le SAMU, a organisé une journée portes ouvertes samedi 9 Décembre 2006 au centre d’hémodialyse du CHU de Cocody, domicilié au SAMU, autour du thème: « connaitre pour mieux vivre ».
A cette occasion, M. Assohou a insisté sur la nécessité pour les autorités de soutenir les malades que le traitement épuise financièrement et de multiplier les centres d’hémodialyse avant de conseiller le dépistage précoce afin d’éviter cette affection. Avec Dr Jacques Sissoko, directeur du SAMU, gestionnaire du centre d’hémodialyse du CHU de Cocody qui a souhaité que les autorités fassent davantage d’efforts pour assurer le bien-être des insuffisants rénaux, il a exprimé sa gratitude à MTN. En effet, cette société de téléphonie mobile a décidé de soutenir l’AIDIR. Un chèque de 3 millions a été remis à l’AIDIR, à cet effet, par M. Aimable MPORE, le DG de cette entreprise qui promet d’offrir aux membres de l’association des insuffisants rénaux des moyens de communication. C’est que pour M. MPORE, il importe de mettre l’accent sur la communication pour mieux faire connaitre la maladie également pour attirer d’autres sociétés qui vont soutenir l’association. Après l’intervention du Dr Blédi, représentant le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, qui a indiqué que la satisfaction des besoins des malades rénaux était au centre des préoccupations du ministère, les officiels ont visité le centre d’hémodialyse. Ils ont pu constater que les trois modules (salles) de dialyse avec leur 18 postes étaient largement insuffisants pour le nombre de malades. Toute chose qui réduit le nombre de séances de dialyse par malade.

 
 
 
 
 
19-02-2013
Santé : une compagnie de téléphonie offre 5 millions FCFA de vivres aux malades du sida
07-02-2013
Santé / Caravane de la lutte contre le Vih-Sida : Une campagne de sensibilisation annoncée en milieu scolaire
23-10-2012
Don : Mtn offre du matériel au Cnts
17-05-2010
Bouaké: MTN offre 500 moustiquaires à une maternité
18-10-2008
Promotion de l'hygiène - MTN Fondation sensibilise par la poésie
17-07-2007
DEVELOPPEMENT DES COMMUNAUTES RURALES La Fondation MTN Côte d'Ivoire soulage les femmes rurales.
12-12-2006
INSUFFISANCE RENALE : 96% des malades ne sont pas pris en charge
 
Revue de presse
AGENDA
<Mai 2019>
  01 02 03 04 05
06 07 08 09 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31